Lancement de la troisième phase de restauration de la végétation des berges sur la Gartempe

La troisième phase des travaux d’entretien et de restauration de la végétation rivulaire inscrite au Contrat Territorial Milieux Aquatiques Gartempe 2014-2018 a débuté mardi 18 octobre 2016.

Les travaux consistent à abattre les arbres morts ou fortement penchés et à retirer les encombres pour limiter l’impact des crues et améliorer la qualité écologique du milieu.

Ils ont commencé au pont reliant Jouhet à Pindray et se poursuivront sur les communes d’Antigny, Saint-Germain, Saint-Savin  jusqu’au seuil de Nalliers. L’avancement du chantier dépendra des conditions météorologiques afin d’éviter la dégradation du sol et des berges.

Ces travaux ont été déclarés d’intérêt général par arrêté préfectoral (2014/DDT/SEB/778). Ils sont réalisés par l’entreprise EIVE 86, sous la direction du SIAG.

Les propriétaires ont signé une convention de travaux avec le SIAG. Le principe de l’intervention leur a été expliqué lors d’une réunion publique à Saint-Savin le 27 Septembre 2016.

Le coût de cette action a été estimé à 71 000€ TTC. Elle est financée par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, le Département de la Vienne, le fond Européen FEDER et la Communauté de Communes du Montmorillonnais.

Le SIAG reste à votre disposition pour toutes questions liées aux travaux.

Bilan 2016 de la lutte contre la Jussie

Depuis 2011, le SIAG réalise des campagnes d’arrachage de la Jussie sur la Gartempe pour limiter l’impact de cette plante invasive sur le milieu ainsi que sur les activités humaines liées au cours d’eau.

En 2016, le syndicat a retiré 62,4m3 de Jussie sur 68km, de Saulgé jusqu’à la Roche Posay. L’année dernière, le syndicat avait retiré 106,9m3 sur le même linéaire. Ces données prouvent que l’action engagée par le SIAG porte ses fruits puisque les volumes retirés depuis 2011 diminuent alors que le linéaire traité augmente (53,18 m3/km en 2011 pour 0,92 m3/km en 2016) .

Les coûts d’intervention pour l’année 2016 s’élèvent à 32 508 € TTC et sont financés par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, le Département de la Vienne, la Région Nouvelle Aquitaine et le Syndicat Intercommunal d’Aménagement de la Gartempe.

Le comité syndical a décidé de poursuivre son action de lutte contre la Jussie en 2017 afin de limiter le développement de cette espèce invasive sur la Gartempe. Pour la première fois, le SIAG interviendra aussi sur les affluents de la Creuse et de la Gartempe sur le territoire de la Communauté de Communes des Vals de Gartempe et Creuse.

Le SIAG accueille des étudiants de Polytech Tours

Mardi 7 juin, le SIAG a accueilli à Pleumartin une trentaine d’étudiants en Ingénierie des Milieux Aquatiques (IMA) de l’école polytechnique de Tours.

Le but de cette visite était de faire découvrir aux étudiants le fonctionnement d’un syndicat, son rôle ainsi que ses différentes missions.

Les élèves ont pu observer sur le terrain les résultats de plusieurs opérations de restauration du milieu aquatique réalisés par le SIAG sur les affluents Creuse lors du CRE 2008-2012.

Inauguration de l’aire des Ilettes à Montmorillon

Les travaux de protection de berges sur l’aire des Ilettes à Montmorillon ont été inaugurés samedi après midi par Yves BOULOUX Maire de Montmorillon en présence du conseillé départemental Enguerrand DELANNOY et de Jean BLANCHARD Président du SIAG.

La cérémonie d’ouverture a lancé un weekend de compétition et de découverte de la pêche au feeder avec la participation de nombreux membres  de l’équipe de France. Cette animation a été réalisée par la Team Milo-Rameau 86 en partenariat avec l’AAPPMA de Montmorillon « Le Chaboisseau ».

Les travaux de protection de berges réalisés par le SIAG permette dès l’inauguration de concilier la restauration des milieux aquatiques et l’accueil du public en toute sécurité.

Vous pouvez consulter l’article de presse en cliquant sur le lien suivant

Lancement de la campagne 2016 de piégeage des ragondins

Pour la huitième année consécutive, le SIAG met en place une lutte collective sur son territoire pour diminuer les effectifs de ragondins et de rats musqués.

Cette lutte collective est rendue obligatoire par arrêté préfectoral n°2007/DDAF/SFEE/222 en date du 28 Juin 2007.

Cette lutte collective est organisée par le SIAG avec l’aide de la Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles de la Vienne. La FDGDON fournit des cages, des appâts et des congélateurs pour stocker les animaux morts.

Les piégeages sont réalisés par des bénévoles sur une durée de 15 jours (du 20/02 au 06/03 sur la partie aval de la Gartempe et du 20/03 au 04//04 sur la partie amont de la Gartempe).

Le coût de cette action s’élève à 2592,5€. Les dépenses sont intégralement prises en charge par le SIAG. 

Reprise des travaux de protection de berges aux Ilettes à Montmorillon

La seconde phase des travaux de protection des berges des Ilettes à Montmorillon a été lancée ce mardi 26 janvier. Les travaux vont permettre de sécuriser la partie aval à proximité du poste de pêche pour les handicapés.

Après un retalutage, la berge doit être stabilisée avec des fascines de saules et des boutures d’hélophytes. Le SIAG a confié la réalisation des travaux à l’entreprise CHOGNOT.

L’accès à la berge et au chantier est interdite au public jusqu’au printemps 2016 afin de garantir une bonne implantation des aménagements.

Lancement de la seconde phase d’entretien de la végétation des berges sur la Gartempe

Le SIAG a lancé le 16 Novembre 2015 la seconde phase des travaux d’entretien et de restauration de la végétation rivulaire du Contrat Territorial Milieux Aquatiques Gartempe 2014-2018.

Les travaux ont commencé au pont de Saulgé et se poursuivront jusqu’au printemps 2016 sur les communes de Montmorillon, Jouhet et Pindray en fonction des conditions météorologiques.

L’intervention consiste à retirer les encombres et à couper les arbres morts ou fortement penchés qui risquent de tomber dans l’eau afin de diminuer l’importance des inondations et de protéger les ouvrages.

Ces travaux ont été déclarés d’Intérêt Général  par arrêté préfectoral (2014/DDT/SEB/778). Les propriétaires riverains ont été informés par réunion publique le 20 octobre 2015 (voir article du 21 octobre 2015) et ont signé une convention de travaux.

Après un appel d’offre, l’entreprise EIVE 86 a été retenue pour réaliser les travaux sous la maîtrise d’ouvrage du SIAG.

Le coût de cette action a été estimé à 75 000€. Elle est financée à 50% par l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, à 25% par le Département de la Vienne et à 25% par la Communauté de Commune du Montmorillonnais.

Le SIAG reste à votre disposition pour toutes questions liées aux travaux.

Réunion de présentation aux riverains des travaux d’entretien de la végétation des berges pour 2015

Le SIAG a convié mardi 20 octobre 2015 à Montmorillon les propriétaires riverains de la Gartempe sur les communes de Saulgé à Jouhet pour leur expliquer la seconde phase de travaux d’entretien de la végétation des berges inscrite dans le Contrat Territorial Milieux Aquatiques de la Gartempe 2014-2018.

Les travaux vont consister à enlever les encombres et couper les arbres morts, dépérissant ou fortement penchés. Les repousses de peupliers en pied de berges seront également abattues.

Ces travaux ont été déclarés d’Intérêt Général par arrêté préfectoral permettant au SIAG d’intervenir sur l’ensemble des berges de la Gartempe. Une convention est également signée entre chaque propriétaire et le SIAG afin d’assurer le bon déroulement des travaux.

Les interventions débuteront le 16 novembre 2015 et seront réalisés par l’entreprise EIVE 86 suite à appel d’offres. Cette dernière a déjà réalisé en 2014 la première phase d’entretien de la végétation des rives de Lathus à Saulgé.

Cette action est financée à 50% par l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, à 25% par Département et à 25% par la Communauté de Commune du Montmorillonnais.

Le SIAG reste à disposition de tous les riverains pour toutes questions

Bilan de la lutte 2015 contre la jussie

Depuis 2011, le SIAG lutte contre la jussie afin de limiter son expansion sur la Gartempe dans le but de réduire son impact sur l’environnement et sur les activités humaines.

En 2015, 16,95m3 ont été arrachés manuellement sur 68km (de Saulgé jusqu’à la Roche Posay) pour 104,5m3 en 2014 sur le même linéaire. Les travaux de lutte contre la jussie engagés par le SIAG portent leurs fruits et permettent de contenir le développement de cette espèce de façon efficace.

Cette année, un arrachage mécanique a aussi été mis en place pour traiter les herbiers importants qui sont présents sur la partie aval à la Roche Posay où aucune intervention n’avait jamais été faite. Au total, 80 m3 ont été retirés sur 2,8 km.

Le coût de ces différentes interventions s’élèvent à 35 817,60€ TTC et sont financées par le Département de la Vienne, la Région Poitou-Charentes, l’Agence de l’eau Loire Bretagne et le Syndicat Intercommunal d’Aménagement de la Gartempe.

Suite aux résultats encourageants de 2015, le comité syndical a décidé de reconduire cette action en 2016.

Le SIAG lutte contre les ragondins

Depuis 2009, le SIAG met en œuvre une lutte collective contre les ragondins et les rats musqués sur les communes comprises sur son territoire.

Cette lutte collective est rendue obligatoire par arrêté préfectoral n°2007/DDAF/SFEE/222 en date du 28 Juin 2007.

Cette lutte a été encadrée par la FDGDON 86 qui a mis à disposition les cages pièges, les gants, les appâts et des congélateurs pour le stockage des animaux morts. La lutte est réalisée par des piégeurs bénévoles sur une durée 15 jours par commune.

La lutte collective 2015 a été couronnée d’un très grand succès avec la prise de 627 ragondins et rats musqués. L’analyse des résultats met toutefois en évidence un accroissement de la population de ragondins de manière très significative malgré les efforts de lutte engagés. En 2013, le bilan des prises n’était que de 256 ragondins.

Compte tenu des résultats, il est devenu indispensable de pérenniser cette lutte collective sur l’ensemble des communes du SIAG, avec probablement une augmentation du nombre de cages sur les communes plus particulièrement affectées.

Le coût de cette opération s’élève à 2 463.75 €. Le SIAG a pris en charge l’intégralité du coût de cette lutte collective.