Réalisation des indicateurs de suivi sur les affluents Creuse

Le SYAGC a réalisé des travaux de restauration des milieux aquatiques sur son territoire durant le précédent Contrat Territorial Milieux Aquatiques 2014-2018. Afin d’évaluer la réussite de ces travaux, le Syndicat a mis en place plusieurs indicateurs de suivi afin de suivre l’évolution du milieu.

Les indicateurs biologiques mis en place ont ciblé les invertébrés aquatiques et les poissons sur les ruisseaux de la Luire et du Ris. En fonction des exigences écologiques des espèces capturées, il est possible de définir l’état du milieu.

Les résultats définitifs seront connus à la fin de l’été mais les premières observations sont encourageantes, malgré la sécheresse importante de l’été 2019.

De nouvelles stations ont aussi été prospectées sur le Ris et le Gué de la Reine. Les résultats serviront d’état initial pour les travaux inscrits dans le Contrat Territorial Gartempe et Creuse 2020-2022. De nouvelles prospections seront réalisées à la fin de ce CT sur ces mêmes stations pour évaluer la réussite des opérations.

 

 

Le SIAG lutte contre les ragondins

Depuis 2009, le SIAG met en œuvre une lutte collective contre les ragondins et les rats musqués sur les communes comprises sur son territoire.

Cette lutte collective est rendue obligatoire par arrêté préfectoral n°2007/DDAF/SFEE/222 en date du 28 Juin 2007.

Cette lutte a été encadrée par la FDGDON 86 qui a mis à disposition les cages pièges, les gants, les appâts et des congélateurs pour le stockage des animaux morts. La lutte est réalisée par des piégeurs bénévoles sur une durée 15 jours par commune.

La lutte collective 2015 a été couronnée d’un très grand succès avec la prise de 627 ragondins et rats musqués. L’analyse des résultats met toutefois en évidence un accroissement de la population de ragondins de manière très significative malgré les efforts de lutte engagés. En 2013, le bilan des prises n’était que de 256 ragondins.

Compte tenu des résultats, il est devenu indispensable de pérenniser cette lutte collective sur l’ensemble des communes du SIAG, avec probablement une augmentation du nombre de cages sur les communes plus particulièrement affectées.

Le coût de cette opération s’élève à 2 463.75 €. Le SIAG a pris en charge l’intégralité du coût de cette lutte collective.