Appel à la sobriété des usages de l’eau

Le 2 mai 2022, la Préfecture de la Vienne a fait paraitre un communiqué afin d’inviter la population du département à limiter ses prélèvements d’eau potable sur le réseau.

En effet, l’absence de pluviométrie importante et régulière durant l’hiver a empêché la recharge optimale des nappes phréatiques. Cette faible réserve en eau sur le territoire est préjudiciable pour les milieux aquatiques ainsi que pour l’accès à l’eau potable.

Depuis plusieurs mois, le SYAGC alerte sur les faibles niveaux d’eau observés sur les affluents de la Gartempe et de la Creuse. En effet, le suivi mensuel des débits réalisés par le syndicat depuis janvier 2021 sur plusieurs affluents du territoire met en évidence un déficit important de la ressource en eau. Les écoulements de basses eaux enregistrés à partir du mois de Juillet 2021 n’ont que très peu évolués malgré le passage de l’hiver et du printemps. Ces débits critiques sont encore mesurés actuellement.

Cette absence de recharge des nappes phréatiques durant la période hivernale pose actuellement des interrogations quant à la possibilité d’alimentation en eau potable de la population durant l’intégralité de la période estivale et automnale. Ces questionnements s’étaient déjà posés sur certains territoires l’année dernière, notamment sur la commune de la Souterraine dans la Creuse, mais jamais à aussi grande échelle.

Actuellement, la situation n’est pas irréversible mais afin de se préserver des scénarios les plus pessimistes, la Préfecture de la Vienne diffuse le 2 mai 2022 un communiqué pour encourager les habitants du territoire à limiter l’utilisation de l’eau potable aux besoins essentiels. Vous trouverez ce communiqué en cliquant sur le lien suivant.

Dans ce contexte de limitation de la consommation de l’eau, la DDT de la Vienne a également publié le 12 mai 2022 deux nouveaux arrêtés préfectoraux réglementant les prélèvements d’eau à usage agricole sur la Gartempe et l’Anglin (n°2022_DDT_SEB_337) ainsi que sur la Creuse (n°2022_DDT_SEB_338). A partir du 16 mai 2022, les prélèvements d’eau pour l’irrigation sont interdits entre 11h et 18h.

Le 19 mai, un Arrêté Préfectoral (n°2022_DDT_SEB_391) a été publié par la DDT86 concernant le bassin de la Gartempe aval et de l’Anglin aval afin de réduire de 50% les volumes autorisés au prélèvement à destination de l’irrigation agricole.

Réalisation des pêches électriques sur la Luire et la Plate

Entre juin et septembre 2022, dans le cadre de la dernière année du Contrat Territorial Gartempe et Creuse 2020-2022, le SYAGC interviendra sur les ruisseaux de la Luire et de la Plate sur les communes de Lésigny et de Coussay-les-Bois afin d’améliorer la qualité morphologique de ces deux affluents de la Creuse.

Ces cours d’eau ont été rectifiés et recalibrés durant les anciens travaux de remembrement agricole afin de faciliter la mise en culture des terres.

Les actions engagées par le SYAGC visent à restaurer la végétation des berges, à recréer une alternance de zones courantes et de zones calmes ainsi qu’à réaménager des sites de reproduction pour la Truite fario.

Le syndicat interviendra sur 1 780ml de la Luire à proximité des lieux-dits de la Boutelaye et des Buffrières, ainsi que sur 730ml de la Plate avant sa confluence avec la Luire. Ces travaux ont été déclarés d’intérêt général par l’Arrêté Préfectoral n°2020/DDT/SEB/413.

Afin d’évaluer l’efficacité de ces opérations de restauration sur le milieu et les espèces, le SYAGC effectue deux types d’indicateurs de suivi avant et après la finalisation des travaux :

  • Un suivi morphologique pour évaluer l’évolution des niveaux d’eau, des habitats, du substrat et des écoulements,
  • Un suivi biologique des invertébrés aquatiques et des poissons permettant de quantifier le développement des espèces indicatrices.

Le 5 mai 2022, le SYAGC a réalisé une pêche électrique sur deux tronçons de la Luire et de la Plate qui seront restaurés durant l’été. Après avoir identifiés et mesurés les individus capturés, les poissons sont immédiatement remis à l’eau.

Identification et mesures des différents individus capturés sur la Plate

Ces inventaires, effectués par la Fédération de Pêche de la Vienne et le SYAGC, montrent une dégradation des peuplements piscicoles.

Les espèces qui devraient théoriquement se retrouver en grand nombre sur ce type de petits cours d’eau, comme le Vairon, le Chabot, la Loche Franche ou l’Epinochette sont présentes mais en effectifs limités. En revanche la Truite fario, espèce emblématique sur ces ruisseaux est malheureusement absente sur les deux stations.

De plus, certaines espèces d’eau calme comme la Perche commune ont été capturées sur la Luire et la Plate alors qu’elles ne devraient théoriquement pas s’y développer. Plusieurs Pseudorasbora, espèce classée comme invasive, ont aussi été inventoriés.

Pseudorasbora capturés sur la Luire et non remis à l’eau car classés invasifs

Toutes ces informations permettent d’établir plusieurs conclusions. Tout d’abord, la présence des espèces accompagnatrices de la Truite fario (Vairon, Chabot et Loche franche) démontre le bon potentiel du milieu. Cependant, les faibles effectifs comptabilisés et l’absence de la Truite fario indiquent des dégradations plus ou moins importantes de la qualité de l’eau et des habitats liées aux activités humaines passées (curage et rectification des cours d’eau) ou actuelles. Enfin, la capture d’espèces d’eau calme et d’une espèce invasive indique un relargage accidentel ou volontaire de poissons en provenance de plans d’eau localisés sur le bassin versant.

Globalement, malgré quelques points positifs démontrant le potentiel de ces deux ruisseaux, l’état des peuplements de poissons avant la réalisation des travaux de restauration prévus cet été est plutôt dégradé.

Une nouvelle pêche électrique sera réalisée sur ces deux stations en 2025, à la fin du prochain CT Gartempe et Creuse afin d’évaluer l’évolution du peuplement suite aux travaux de restauration engagés par le SYAGC.

Sècheresse préoccupante sur le territoire

L’hiver 2021 a été relativement sec sur le territoire. Les nappes phréatiques ont été très peu rechargées en raison des faibles précipitations hivernales, entrainant des débits relativement faibles sur les cours d’eau du territoire (voir l’article détaillé de france.info en cliquant sur le lien suivant). Les petits affluents prenant leurs sources dans le département sont encore plus touchés par ce phénomène.

A titre d’exemple, le débit moyen enregistré sur la Gartempe à la station de suivi de Montmorillon à la fin du mois d’avril correspondait globalement au débit moyen observé normalement au mois de juin sur cette même station.

Sur les affluents de la Creuse et de la Gartempe dans le département de la Vienne, les écoulements enregistrés lors des campagnes de mesures du SYAGC le 28 avril sont plus préoccupants puisqu’ils correspondent aux niveaux d’eau mesurés pendant les mois d’août et septembre 2021.

La recharge des nappes phréatiques s’effectuant très majoritairement en hiver, avant le développement de la végétation, la situation risque d’empirer avec l’arrivée de l’été. Les risques de rupture d’écoulements ou d’assec sur certaines portions de ruisseaux sont importants et les pressions sur les espèces aquatiques sont fortes.

La faible disponibilité de la ressource en eau pourrait aussi devenir problématique concernant l’accès et la distribution d’eau potable sur certains territoires.

Interdiction de remplissage des plans d’eau et de manœuvre des vannes sur la Creuse et la Gartempe

En raison de la situation hydrologique critique observée sur les bassins de la Gartempe et de la Creuse dans le département de la Vienne, la Direction Départementale des Territoires de la Vienne (DDT86) a publié le 22 avril 2022 un Arrêté Préfectoral interdisant le remplissage des plans d’eau et les manœuvres de vannes.

A partir de cette date et jusqu’à publication d’un nouvel arrêté autorisant ces pratiques, il est interdit sur le bassin de la Creuse et de la Gartempe :

  • de remplir son plan d’eau à partir d’un cours d’eau, d’un pompage ou d’un forage,
  • de manœuvrer les vannes ou les pelles d’un ouvrage pouvant modifier le débit du cours d’eau. La réalisation d’éclusées pour le fonctionnement des centrales hydroélectriques est aussi interdite.

Les Arrêtés Préfectoraux sont consultables en cliquant sur les liens suivants : Arrêté Préfectoral réglementant les prélèvements sur la Creuse , Arrêté Préfectoral réglementant les prélèvements sur la Gartempe.

Publication de la Newsletter n°3 du CT Gartempe et Creuse

Le Syndicat d’Aménagement Gartempe et Creuse est signataire du Contrat Territorial Gartempe et Creuse 2020-2022. Le programme d’actions de ce CT vise à restaurer le bon état écologique des cours d’eau traversant le territoire afin de répondre aux objectifs de bon état écologique de la Directive européenne Cadre sur l’Eau.

Tous les ans, le SYAGC, qui est aussi l’animateur de ce contrat réalise une newsletter afin de résumer les différentes opérations menées par tous les maitres d’ouvrage durant l’année écoulée. Elle présente aussi les principales actions qui seront effectuées sur le territoire du CT durant l’année à venir.

Ce bulletin d’informations est disponible sur le site internet du CT dans l’onglet Documents à télécharger ou directement accessible en cliquant sur le lien suivant.

Publication du rapport annuel d’activités du SYAGC

Tous les ans, le SYAGC réalise le bilan technique et financier des opérations qu’il a mené durant l’année écoulée.

Ce bilan est librement consultable dans l’onglet « document à télécharger » sur le site du SYAGC ou directement en cliquant sur le lien suivant : Bilan d’activités 2021

Publication de la Newsletter N°5 du SYAGC

Le SYAGC vient de publier sa Newsletter n°5. Ce document détaille les actions menées par le syndicat sur l’ensemble de son territoire durant l’année 2021 et résume les opérations qu’il engagera en 2022.

Vous trouverez ce document dans la rubrique « documents à télécharger » sur notre site internet ou directement en cliquant sur le lien suivant.

Début de la campagne de suivi de la qualité de l’eau et des débits sur les affluents Gartempe et Creuse

Depuis de nombreuses années, le SYAGC réalise des suivis de la qualité morphologique des cours d’eau et de la faune aquatique (poissons, macroinvertébrés) sur son territoire. Ces données sont nécessaires à la définition du bon état écologique imposé par la Directive européenne Cadre sur l’Eau. Cependant, les connaissances de la qualité de l’eau et des débits sont très peu nombreuses sur les petits affluents alors que ces paramètres influencent grandement le développement des espèces aquatiques.

Pour pallier ce manque de données, à compter de janvier 2021, le SYAGC a décidé de mettre en place une campagne de suivi de la qualité de l’eau et des débits sur plusieurs affluents du territoire. Les mesures seront dorénavant réalisées chaque mois sur les mêmes sites de mesures.

Campagne de suivi des débits

Depuis plusieurs années, le SYAGC constate une diminution générale des débits en période estivale sur son territoire mais aucune donnée précise n’est disponible hormis sur la Gartempe et la Creuse. Ce déficit d’eau répété impacte le développement et la survie des espèces les plus sensibles et limite par ailleurs  l’efficacité des travaux de restauration engagés par le syndicat.

Le SYAGC a donc décidé de réaliser des mesures de débits sur 2 affluents de la Gartempe (le Ris et la Carte) ainsi que sur 4 affluents de la Creuse (la Luire, la Plate, le Gué de la Reine et le Montant). Les données récoltées permettront d’améliorer la connaissance sur le fonctionnement de chaque cours d’eau, certaines seront utilisées dans l’étude Hydrologie Milieux Usages Climat portée par l’Etablissement Public Territorial du Bassin de la Vienne dans le cadre de la mise en place du Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) Creuse.

La première phase de récolte des données a été effectuée par le SYAGC les 25 et 26 janvier 2021.

Mesure du débit sur le Montant à la sortie de la fontaine du Bas montant
Mesure du débit sur la Luire à Chapeau

Campagne de suivi de la qualité de l’eau

La qualité de l’eau est un autre paramètre majeur pour l’atteinte du bon état écologique imposé par la Directive Cadre sur l’Eau. Elle influence aussi grandement la diversité des peuplements aquatiques et peut impacter la potabilité de l’eau distribuée.

En raison du manque de données actuel, le SYAGC a décidé de mettre en œuvre une campagne de suivi de la qualité de l’eau sur quatre affluents de son territoire : le Ris, la Luire, la Plate et le Gué de la Reine. Dans l’année à venir, le syndicat réalisera mensuellement des analyses d’eau sur 31 stations réparties sur ces quatre ruisseaux. Au total, sept paramètres sont contrôlés : l’oxygène dissous, la température de l’eau, le pH, les Nitrates, les Nitrites, l’Ammonium et les Orthophosphates. En fonction des résultats obtenus, le SYAGC recherchera les causes des dégradations et proposera des actions dans le but d’améliorer la qualité de l’eau sur le territoire.

La première phase de terrain s’est déroulée les 26 et 27 janvier 2021. Elle a été effectuée par le SYAGC avec l’aide de trois étudiants en licence professionnelle à l’université de Poitiers. La seconde campagne de mesure sera effectuée fin Février.

Prélèvements d’eau et analyses sur le Ris

Publication de l’Arrêté de Déclaration d’Intérêt Général et d’autorisation concernant les travaux de restauration des milieux aquatiques du SYAGC

Chaque année, le SYAGC réalise de nombreuses actions de restauration sur les cours d’eau de son territoire comme l’abattage des arbres dangereux, le retrait des embâcles problématiques, la protection de berges, la restauration du lit des ruisseaux, l’arrachage de la Jussie, l’aménagement d’abreuvoirs stabilisés (voir la partie travaux pour plus d’informations).

Ces travaux sont réalisés en fonds propres par le SYAGC ou sont inscrits dans des programmes globaux financés par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, la Région Nouvelle Aquitaine, le Conseil Départemental et le SYAGC. Pour que le syndicat puisse réaliser ces différentes opérations, les travaux doivent être déclarés d’intérêt général et autorisés au titre de la Loi sur l’eau, par un arrêté préfectoral signé par la Préfète de la Vienne.

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’actions 2020-2024 du SYAGC, le syndicat a déposé un dossier de DIG et d’autorisation auprès de la DDT 86 en juillet 2019. Cette procédure a nécessité la mise en place d’une enquête publique qui s’est tenue du 15 au 30 juin 2020. Après 16 mois d’instruction, l’arrêté de DIG et d’autorisation des travaux « Loi sur l’eau » a été délivré le 25 novembre 2020. L’arrêté 2020/DDT/SEB/413 est consultable ici.

Le SYAGC va dès à présent engager son programme d’actions. Le premier chantier a d’ailleurs débuté à la réception de cet arrêté. Il s’agit d’une protection de berge sur la Gartempe au niveau de la lagune communale de Saint-Germain.

Les agents restent à disposition pour toutes informations complémentaires.

Rôle des élus dans le cadre de la GEMAPI

Le SYAGC exerce la Compétence Gestion de l’Eau et des Milieux Aquatiques (GEMA) pour le compte de la Communauté d’Agglomération Grand Châtellerault et de la Communauté de Communes Vienne et Gartempe. Cette compétence obligatoire vise à réaliser dans l’intérêt général des actions permettant d’atteindre le bon état écologique des cours d’eau imposé par la Directive Cadre sur l’Eau.

Afin d’expliquer précisément le rôle des élus dans l’application de cette compétence, le département de la Charente a réalisé une vidéo d’informations disponible ici.

Le contexte présenté dans cette vidéo est propre au département de la Charente mais les informations sur la GEMAPI et sur le rôle des élus sont transposables au territoire du SYAGC.