Présentation des travaux réalisés sur le Gué de la Reine aux élus du SYAGC

Les travaux prévus dans le contrat territorial sur le Gué de la Reine, reportés pour cause de contraintes administratives et crise sanitaire, ont finalement pu se réaliser de mi-juillet à fin août.

Les opérations ont d’abord débuté par un entretien de la ripisylve, permettant ainsi de faciliter l’accès aux engins. La restauration morphologique a ensuite été effectuée depuis l’aval du pont de la D5 jusqu’en amont du gué de Fenongue.

A l’occasion d’une visite se tenant à Lésigny le 29 septembre, les élus du SYAGC ont pu constater sur le terrain le résultat final des travaux un mois après leur mise en place.

Cette réunion a permis aux élus de faire le comparatif avant / après interventions et de poser toutes les questions concernant le chantier (tonnage des matériaux, difficultés d’accès, entente avec l’entreprise, mesures de suivi …).

Pour davantage d’informations sur le but de ces interventions et avoir le comparatif visuel avant / après travaux, vous pouvez vous référer à l’article suivant :

RÉALISATION DES TRAVAUX DE RESTAURATION MORPHOLOGIQUE SUR LE GUÉ DE LA REINE ET LE RIS

Réalisation des travaux de restauration morphologique sur le Gué de la Reine et le Ris

Dans le cadre de la seconde année du Contrat Territorial Gartempe et Creuse 2020-2022, le SYAGC réalise en 2021 des travaux de restauration sur les ruisseaux du Gué de la Reine et du Ris.

Ces travaux ont été reconnus d’intérêt général par l’arrêté de DIG n°2020/DDT/SEB/413. Ils ont débuté en juillet 2021 sur le Gué de la Reine et se sont achevés à la fin du mois d’août. Ils sont actuellement en cours sur le ruisseau du Ris. Ils ont été confiés à l’entreprise CHOGNOT.

Ces petits cours d’eau ont été rectifiés et recalibrés lors des travaux de remembrement agricole pour faciliter le travail des champs. Ces modifications du profil et du gabarit des cours d’eau ont dégradé la qualité des habitats aquatiques, homogénéisé les écoulements et impacté la qualité de l’eau.

Les travaux consistent à :

  • Restaurer la végétation des rives pour retirer les arbres problématiques
  • Retirer les encombres pour faciliter l’écoulement naturel de l’eau
  • Recréer des banquettes avec des pierres et des blocs pour diversifier les habitats, augmenter les niveaux d’eau en période estivale, protéger le fond et les berges de l’érosion, recréer une succession de zones courantes et de zones profondes et améliorer l’oxygénation de l’eau
  • Aménager des abreuvoirs afin d’éviter le piétinement du lit et des berges par le bétail,
  • Aménager les passages à gué existant pour assurer la traversé des véhicules et le bon écoulement de l’eau
  • Protéger les berges de l’érosion sur les secteurs habités

Ces travaux sont financés par l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, la Région Nouvelle Aquitaine, le Conseil Départemental de la Vienne et la Communauté d’Agglomération Grand Châtellerault.

Début des travaux d’urgence sur la végétation de la Gartempe

Le Syndicat d’Aménagement Gartempe et Creuse vient de débuter sa campagne de travaux d’urgence sur la végétation des rives. Ces opérations visent à abattre les arbres morts, malades ou fortement penchés et risquant de tomber dans l’eau. Le SYAGC retire aussi les troncs et les amas de branches aux niveaux des ouvrages et des ponts.

Ces interventions sont réalisées sur différents sites à enjeux (tourisme, paysage, bâti) pour assurer la sécurité du public et limiter les risques d’inondation. Les arbres tombés dans l’eau mais jugés non problématiques sont conservés pour assurer le développement de la faune aquatique (nourriture, cache).

Les travaux ont été confiés à l’entreprise EIVE86. Elle interviendra tout au long de l’été sur la Gartempe pour effectuer les différentes interventions.

Ces travaux ont été reconnus d’intérêt général par l’arrêté préfectoral n°2020/DDT/SEB/413. Ils sont intégralement financés par le SYAGC.

Les interventions ont débuté le 7 juin 2021 à l’aire des Ilettes à Montmorillon (voir vidéo ci-dessous). L’entreprise a abattu 6 peupliers d’Italie qui risquaient de tomber dans la rivière ou sur les habitations à proximité.

Abattage des peupliers à l’aire des Ilettes à Montmorillon

Achèvement des travaux de protection de berge à Saint Germain

Dans le cadre de la première année du Contrat Territorial Gartempe et Creuse 2020-2022, le SYAGC s’était engagé à réaliser en 2020 une protection de la berge sur la Gartempe au niveau de la lagune de traitement des eaux usées de la commune de Saint-Germain. La rivière avait en effet fortement érodé la berge et cela mettait en péril la digue d’un des bassins. La menaçant de s’effondrer aux prochaines crues, les risques de pollution de la Gartempe auraient alors été conséquents.

Pour réaliser ces travaux, ainsi que la majorité des actions inscrites dans le CT Gartempe et Creuse 2020-2022, un arrêté reconnaissant l’intérêt général de l’opération devait être obtenu. Le SYAGC a réalisé ce dossier en interne et l’a transmis à la Direction Départementale des Territoires de la Vienne en 2019. Les travaux devaient initialement être effectués au début de l’automne 2020, lorsque les sols sont encore secs et que le niveau de la Gartempe est bas.

La crise sanitaire a retardé la délivrance de cet arrêté, ce qui a contraint le SYAGC à décaler la période d’intervention. L’arrêté de DIG est finalement paru le 25 novembre 2020. Les travaux ont alors débuté dès le mois de décembre.

L’opération a été confiée à l’entreprise CHOGNOT. La végétation de la berge a été éclaircie pour faciliter le passage des engins. Les arbres sains ont été conservés au maximum pour maintenir la rive. Des blocs de 800 à 1000 kg ont été installés en pied de berge pour le protéger de l’érosion. Le haut de la rive a été taluté en pente douce. Un épi en enrochements a également été créé sur la partie amont de l’aménagement afin de rediriger les écoulements vers le centre du lit de la Gartempe et ainsi prévenir les risques de formation d’une nouvelle encoche d’érosion. La végétation qui va repousser sur place sera entretenue de manière à favoriser le développement des espèces arbustives et arborées locales et permettra de maintenir les enrochements.

Les travaux se sont achevés le 9 décembre dernier soit 2 jours après le début du chantier. Le coût total de l’opération s’élève à 28 688,70 € TTC. Il est pris en charge à 50% par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne et à 20 % par la Région Nouvelle Aquitaine dans le cadre du CT Gartempe et Creuse. Les 30% restants sont à la charge du SYAGC.

Erosion de la berge à Saint Germain
Erosion de la berge à Saint Germain – photo avant travaux (vue de la rive droite)
Erosion de la berge à Saint Germain – photo après la coupe des arbres problématiques pour le travail des engins (vue de la rive opposée)
Protection de la berge et épi déflecteur à Saint Germain à la fin du chantier

Déroulement de l’arrachage mécanique de la Jussie sur la Gartempe et la Creuse

Le SYAGC a fait arracher mécaniquement de la Jussie sur la Gartempe et la Creuse par l’entreprise EDIVERT .

Lancement des travaux d’arrachage mécanique de la Jussie sur la Gartempe

Le SYAGC réalise l’arrachage de la Jussie sur la Gartempe depuis 2011 pour limiter le développement de cette espèce invasive. Sur la partie aval du territoire, en raison de la taille importante des herbiers, l’arrachage mécanique a été privilégié.

Les travaux ont été confiés à l’entreprise EDIVERT qui réalise cette opération à l’aide d’un véhicule amphibie. Ils ont débuté ce mardi 01 septembre 2020 et devraient s’achever à la fin de la semaine.

Les herbiers arrachés sont évacués sur une plateforme éloignée de la rivière afin d’éviter les risques de bouturage. Après séchage, la Jussie sera broyée et mélangée à du compost pour servir d’amendement sur les parcelles d’un agriculteur local.

Cette action s’intègre dans le cadre du Contrat Territorial Gartempe et Creuse 2020-2022. Le coût de cette opération est de 10 464 € TTC. Il sera financé intégralement en fonds propres par le SYAGC.

Restauration de la végétation des berges de Nalliers à Saint-Pierre de Maillé

Le SYAGC a lancé la quatrième phase des travaux de restauration de la végétation des berges inscrite au Contrat Territorial Milieux Aquatiques Gartempe 2014-2018. Le linéaire concerné s’étend sur environ 15km sur la Gartempe, de l’aval du Pont de Nalliers jusqu’au château de Jutreau, sur la commune de Saint-Pierre de Maillé.

Ces travaux consistent à abattre les arbres morts, malades ou fortement penchés et à retirer les embâcles problématiques pour assurer le bon écoulement des eaux. Ces actions permettent de limiter l’impact des crues sur le territoire, d’éviter la fragilisation et l’érosion des berges et d’améliorer la qualité écologique du cours d’eau.

Les travaux ont été déclarés d’intérêt général par l’arrêté préfectoral n° DDT/SEB/2014/778. Tous les propriétaires ont reçu une convention de travaux ainsi qu’une invitation à une réunion publique d’informations qui s’est tenue le 7 Juin à Nalliers.

Les travaux ont débuté en Octobre 2017 et se termineront aux alentours du mois de Mars 2018, en fonction des conditions climatiques afin d’éviter de dégrader la berge avec les engins.

Le chantier a été confié à l’entreprise EIVE86 sous la direction du SYAGC. Ces actions sont financées par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, le fond européen FEDER et la Communauté de Communes Vienne et Gartempe.

Début des travaux d’arrachage de la Jussie sur la Gartempe

Au vu des résultats positifs des dernières campagnes de lutte contre la Jussie, le SYAGC a décidé de reconduire les travaux d’arrachage de cette espèce invasive sur l’intégralité de la Gartempe en 2017.

Cette action est inscrite dans la quatrième phase opérationnelle du Contrat Territorial Milieux Aquatiques Gartempe 2014-2018 et a été reconnue d’intérêt général par l’arrêté préfectoral n°SEB/DDT/2014/778.

Le chantier a débuté ce lundi 31 Juillet 2017 au pont de Saulgé et se poursuivra sur l’ensemble du linéaire de la Gartempe jusqu’à la Roche Posay. Le SYAGC a confié les travaux à l’entreprise spécialisée FOUGERE.

Cette action est financée par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, le Fond Européen FEDER, la Communauté de Communes Vienne et Gartempe ainsi que par la Communauté d’Agglomération Grand Châtellerault.

Réalisation des travaux de restauration sur le ruisseau du Ris

Le SYAGC a débuté la première phase des travaux de restauration des affluents de la Gartempe inscrite dans le Contrat Territorial Milieux Aquatiques Gartempe 2014-2018. Ils sont réalisés sur le ruisseau du Ris sur les communes de Vicq-sur-Gartempe et de la Roche-Posay. Les actions ont été soumises à enquête publique et ont été reconnues d’intérêt général par la DIG n°DDT/SEB/2017/406.

Les arbres morts, penchés ou poussant dans le cours d’eau ainsi que les embâcles gênant les écoulements sont retirés du pont de la Nouillère jusqu’à la confluence avec la Gartempe.

Une fois ces travaux effectués, le Syndicat d’Aménagement Gartempe et Creuse réalisera une recharge en granulat de l’amont du pont de la Nouillère jusqu’à l’amont du pont de Chantegros afin de recréer une succession de zones courantes et de zones profondes. L’apport de graviers et de galets permettra d’éviter l’érosion du cours d’eau et limitera l’envasement du lit en redynamisant les écoulements.

Les aménagements seront réalisés à plat et calés sur le niveau des basses eaux afin d’être efficaces durant la période la plus critique sans pour autant favoriser le débordement du cours d’eau lors des hautes eaux.

Les travaux sur la végétation ont commencé le 10 Juillet 2017. Les travaux de recharge granulométrique débuteront le 4 Septembre 2017. L’avancement des travaux dépendra des conditions météorologiques afin d’éviter de dégrader les berges et les sols avec les engins.

Une convention de travaux a été envoyée à chaque propriétaire et une réunion d’information a eu lieu le 14 Juin à Vicq-sur-Gartempe.

Les travaux ont été confiés à l’entreprise EIVE86 sous la direction du SYAGC et seront financés par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, le Fond Européen FEDER ainsi que par la Communauté d’Agglomération Grand Châtellerault.

 

Retrait de l’embâcle au vieux pont à Montmorillon

Le SYAGC a fait intervenir l’entreprise EIVE 86 pour retirer l’embâcle au vieux pont dans la cité de l’Ecrit à Montmorillon. L’arbre s’était bloqué entre les piles de l’ouvrage suite aux intempéries du 6 Mars.

Vous pouvez lire l’intégralité de l’article sur le site de la Nouvelle République en cliquant sur le lien suivant