Déroulement de l’arrachage mécanique de la Jussie sur la Gartempe et la Creuse

Le SYAGC a fait arracher mécaniquement de la Jussie sur la Gartempe et la Creuse par l’entreprise EDIVERT .

Lancement des travaux d’arrachage mécanique de la Jussie sur la Gartempe

Le SYAGC réalise l’arrachage de la Jussie sur la Gartempe depuis 2011 pour limiter le développement de cette espèce invasive. Sur la partie aval du territoire, en raison de la taille importante des herbiers, l’arrachage mécanique a été privilégié.

Les travaux ont été confiés à l’entreprise EDIVERT qui réalise cette opération à l’aide d’un véhicule amphibie. Ils ont débuté ce mardi 01 septembre 2020 et devraient s’achever à la fin de la semaine.

Les herbiers arrachés sont évacués sur une plateforme éloignée de la rivière afin d’éviter les risques de bouturage. Après séchage, la Jussie sera broyée et mélangée à du compost pour servir d’amendement sur les parcelles d’un agriculteur local.

Cette action s’intègre dans le cadre du Contrat Territorial Gartempe et Creuse 2020-2022. Le coût de cette opération est de 10 464 € TTC. Il sera financé intégralement en fonds propres par le SYAGC.

Sécheresse importante sur la Gartempe et la Creuse dans la Vienne

Le SYAGC constate un manque d’eau important sur son territoire. Malgré les pluies relativement abondantes cet hiver, les débits sur la Creuse et la Gartempe sont très faibles.

Sur plusieurs de leurs affluents, des secteurs sont déjà en assecs, alors que la période estivale n’est pas terminée.

La Direction Départementale des Territoires de la Vienne a mis en place des mesures de restriction de pompage consultables ici.

L’hydrologue Emma Haziza, fondatrice et présidente du centre de recherche Mayane qui était l’invitée du Grand entretien de France Inter le 03/08/2020 (en écoute libre ici) explique les causes de cette sécheresse historique et les solutions possibles pour s’adapter aux épisodes futurs de manque d’eau.

Campagne de lutte contre le Radongin

Le Ragondin est une espèce originaire d’Amérique du Sud introduite en France pour l’élevage de sa fourrure. Cette espèce est classée comme nuisible car elle dégrade les berges et impacte les cultures en bords de rivière.

A partir de 2009, le SYAGC a mis en place une lutte collective contre le ragondin avec la Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles (FDGDON) afin de limiter le développement de la population.

Depuis 2017, le SYAGC a stoppé son partenariat avec la FDGDON et s’est doté de cages pièges afin de poursuivre la campagne de lutte. Le syndicat les met gratuitement à disposition des piégeurs volontaires sur son territoire.

Si vous souhaitez mettre en place des cages sur vos parcelles, vous pouvez contacter le SYAGC afin de signer une convention pour le prêt du matériel.

Enquête publique du 15 au 30 juin pour les travaux de restauration des milieux aquatiques inscrits dans le Contrat Territorial Gartempe et Creuse 2020-2022

Le SYAGC va réaliser des travaux de restauration sur certains cours d’eau de son territoire dans le cadre du Contrat Territorial Gartempe et Creuse 2020-2022 signé avec l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne et la Région Nouvelle-Aquitaine.

Les travaux intégrés à ce contrat sont :

  • l’abattage des arbres dangereux et le retrait des embâcles problématiques sur la Gartempe et la Creuse pour limiter les inondations
  • la restauration du lit de la Luire, du Gué de la Reine, du Ris et de la Plate en apportant des granulats pour recréer une succession naturelle de zones courantes et de zones profondes nécessaire à la vie aquatique
  • une protection de berge sur la Gartempe au niveau du lagunage de la commune de Saint-Germain pour maintenir la digue et une autre sur le Gué de la Reine
  • l’aménagement d’abreuvoirs stabilisés et la mise en place de clôtures pour préserver le fond des cours d’eau du piétinement du bétail
  • l’arrachage de la Jussie sur la Gartempe et la Creuse afin de limiter l’expansion de cette espèce invasive.

En raison de la nature des travaux, un dossier d’autorisation environnementale et un dossier de déclaration d’intérêt général ont été transmis à la Direction Départementale des Territoires de la Vienne.

Ces procédures nécessitent la réalisation d’une enquête publique qui devait se tenir initialement du 31 Mars au 14 avril 2020. En raison de la crise sanitaire, cette enquête publique a été reportée du 15 au 30 Juin 2020.

La commissaire enquêtrice tiendra une permanence afin de recueillir les avis de la population dans les communes de :

  • BRIGUEIL LE CHANTRE : Le lundi 15 Juin 2020 de 9h à 12h
  • LIGLET : Le jeudi18 juin 2020 de 14h à 17h
  • COUSSAY-LES-BOIS : Le mardi 23 juin 2020 de 9h à 12h
  • MONTMORILLON : Le mardi 30 juin de 9h à 12h

Les opérations devraient débutées dans l’été.

 

Le dossier de DIG et d’autorisation ainsi que le résumé sont consultables ici :

Bilan du CTMA Gartempe 2014-2018 et mise en place d’un nouveau programme d’actions

Le Contrat Territorial Milieux Aquatiques Gartempe 2014-2018 a été signé en Novembre 2014 entre l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne (AELB), le Syndicat d’Aménagement Gartempe et Creuse (SYAGC), la Communauté de Communes Vienne et Gartempe (CCVG) et la Fédération Départementale des Associations Agréées de Pêche et de Protection des Milieux Aquatiques de la Vienne (FDAAPPMA86). Les principales opérations étaient :

  • de la restauration de la végétation rivulaire et de la gestion d’embâcles sur la Gartempe
  • des protections de berges à Montmorillon et Saulgé
  • de la restauration du lit mineur sur le Ris et la Luire
  • de la lutte contre la Jussie
  • des aménagements de seuils de moulins sur la Gartempe

Le programme d’actions avait pour objectif de restaurer les milieux aquatiques du territoire afin d’atteindre le bon état écologique imposé par la Directive européenne Cadre sur l’Eau.

Ce contrat arrivant à terme en 2018, l’étude bilan technico-financière a été confiée au SYAGC afin d’évaluer l’efficacité des opérations. Les résultats de cette étude indiquent que les opérations portées par les différents maîtres d’ouvrages ont été bénéfiques pour les cours d’eau mais nécessiteraient d’être poursuivies. En revanche, les actions sur les seuils de la Gartempe ont été abandonnées faute d’accord entre les propriétaires, l’administration, les collectivités et les associations naturalistes.

Dans le même temps, une étude de reprogrammation a été réalisée par le SYAGC sur d’autres cours d’eau du territoire afin de définir les travaux de restauration nécessaires à l’atteinte du bon état des cours d’eau.

Le SYAGC a donc établi un nouveau programme d’actions en partenariat avec 6 autres maîtres d’ouvrages (la CCVG, la FDAAPPMA86, la Chambre d’Agriculture, le Conservatoire des Espaces Naturels Nouvelle-Aquitaine, Vienne Nature et la Ligue de Protection des Oiseaux) afin de restaurer les milieux aquatiques et d’agir sur les principales pressions identifiées sur le bassin versant qui impactent la qualité des cours d’eau.

Ce programme d’actions, évalué à 5,7 millions d’euros sera financé par les maîtres d’ouvrages ainsi que par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, la Région Nouvelle Aquitaine et le Conseil Départemental de la Vienne. Il devrait être signé en 2020.

Pour plus d’informations, la synthèse des principaux résultats de ces études est consultable dans ce document

Enquête de satisfaction du CTMA Gartempe 2014-2018

Enquête terminée

 

Restauration de la végétation des berges de Nalliers à Saint-Pierre de Maillé

Le SYAGC a lancé la quatrième phase des travaux de restauration de la végétation des berges inscrite au Contrat Territorial Milieux Aquatiques Gartempe 2014-2018. Le linéaire concerné s’étend sur environ 15km sur la Gartempe, de l’aval du Pont de Nalliers jusqu’au château de Jutreau, sur la commune de Saint-Pierre de Maillé.

Ces travaux consistent à abattre les arbres morts, malades ou fortement penchés et à retirer les embâcles problématiques pour assurer le bon écoulement des eaux. Ces actions permettent de limiter l’impact des crues sur le territoire, d’éviter la fragilisation et l’érosion des berges et d’améliorer la qualité écologique du cours d’eau.

Les travaux ont été déclarés d’intérêt général par l’arrêté préfectoral n° DDT/SEB/2014/778. Tous les propriétaires ont reçu une convention de travaux ainsi qu’une invitation à une réunion publique d’informations qui s’est tenue le 7 Juin à Nalliers.

Les travaux ont débuté en Octobre 2017 et se termineront aux alentours du mois de Mars 2018, en fonction des conditions climatiques afin d’éviter de dégrader la berge avec les engins.

Le chantier a été confié à l’entreprise EIVE86 sous la direction du SYAGC. Ces actions sont financées par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, le fond européen FEDER et la Communauté de Communes Vienne et Gartempe.

Début des travaux d’arrachage de la Jussie sur la Gartempe

Au vu des résultats positifs des dernières campagnes de lutte contre la Jussie, le SYAGC a décidé de reconduire les travaux d’arrachage de cette espèce invasive sur l’intégralité de la Gartempe en 2017.

Cette action est inscrite dans la quatrième phase opérationnelle du Contrat Territorial Milieux Aquatiques Gartempe 2014-2018 et a été reconnue d’intérêt général par l’arrêté préfectoral n°SEB/DDT/2014/778.

Le chantier a débuté ce lundi 31 Juillet 2017 au pont de Saulgé et se poursuivra sur l’ensemble du linéaire de la Gartempe jusqu’à la Roche Posay. Le SYAGC a confié les travaux à l’entreprise spécialisée FOUGERE.

Cette action est financée par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, le Fond Européen FEDER, la Communauté de Communes Vienne et Gartempe ainsi que par la Communauté d’Agglomération Grand Châtellerault.

Réalisation des travaux de restauration sur le ruisseau du Ris

Le SYAGC a débuté la première phase des travaux de restauration des affluents de la Gartempe inscrite dans le Contrat Territorial Milieux Aquatiques Gartempe 2014-2018. Ils sont réalisés sur le ruisseau du Ris sur les communes de Vicq-sur-Gartempe et de la Roche-Posay. Les actions ont été soumises à enquête publique et ont été reconnues d’intérêt général par la DIG n°DDT/SEB/2017/406.

Les arbres morts, penchés ou poussant dans le cours d’eau ainsi que les embâcles gênant les écoulements sont retirés du pont de la Nouillère jusqu’à la confluence avec la Gartempe.

Une fois ces travaux effectués, le Syndicat d’Aménagement Gartempe et Creuse réalisera une recharge en granulat de l’amont du pont de la Nouillère jusqu’à l’amont du pont de Chantegros afin de recréer une succession de zones courantes et de zones profondes. L’apport de graviers et de galets permettra d’éviter l’érosion du cours d’eau et limitera l’envasement du lit en redynamisant les écoulements.

Les aménagements seront réalisés à plat et calés sur le niveau des basses eaux afin d’être efficaces durant la période la plus critique sans pour autant favoriser le débordement du cours d’eau lors des hautes eaux.

Les travaux sur la végétation ont commencé le 10 Juillet 2017. Les travaux de recharge granulométrique débuteront le 4 Septembre 2017. L’avancement des travaux dépendra des conditions météorologiques afin d’éviter de dégrader les berges et les sols avec les engins.

Une convention de travaux a été envoyée à chaque propriétaire et une réunion d’information a eu lieu le 14 Juin à Vicq-sur-Gartempe.

Les travaux ont été confiés à l’entreprise EIVE86 sous la direction du SYAGC et seront financés par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, le Fond Européen FEDER ainsi que par la Communauté d’Agglomération Grand Châtellerault.