Lancement de la campagne d’arrachage 2021 de la Jussie sur la Gartempe

Depuis 2011, le SYAGC réalise chaque année des travaux d’arrachage de la Jussie sur la Gartempe afin de limiter l’expansion de cette espèce invasive qui nuit au développement des espèces autochtones ainsi qu’aux différentes activités humaines liées à la rivière.

Habituellement, ces opérations d’arrachage étaient confiées à une entreprise spécialisée. Pour le chantier 2021, les élus du SYAGC ont souhaité que ces interventions soient réalisées en interne.

Ces travaux se dérouleront sur 3 mois, du 1er juin au 31 août 2021, sur l’intégralité de la Gartempe dans le département de la Vienne, de Lathus-Saint-Rémy jusqu’à la Roche Posay. Le SYAGC interviendra aussi sur l’Anglin, sur la commune d’Angles-sur-l’Anglin.

Ces travaux ont été déclarés d’intérêt général par l’arrêté préfectoral n°2020/DDT/SEB/413. Ils sont intégralement financés par le syndicat.

Des niveaux d’eau très faibles sur les rivières du département

Comme évoqué dans notre article du 6 mai (en lien ici), l’absence de pluies conséquentes durant le printemps a fortement impacté le débit des cours d’eau dans le département. Le niveau des rivières dans la Vienne est faible et les réserves souterraines en eau sont proches des niveaux enregistrés lors des précédentes sécheresses de 2018 et de 2003.

Vous trouverez ici un lien vers l’article paru dans la Nouvelle République du 4 mai détaillant cette information.

Des résultats de suivi peu satisfaisants

Au début de l’année 2020, le SYAGC s’est lancé dans une vaste campagne de suivi des débits et de la qualité physico-chimique de l’eau sur plusieurs cours d’eau de son territoire (voir notre article publié le 3 février).

Ces mesures, qui sont réalisées tous les mois pendant 1 an sur 31 stations du territoire visent à améliorer la connaissance et à définir les principales perturbations présentes sur les cours d’eau. A terme, ces résultats permettront d’orienter les programmes d’actions sur les dysfonctionnements identifiés sur le terrain.

Voici un premier bilan après 4 mois de mesures.

Des débits faibles et préoccupants

Concernant les mesures de débit effectuées par le SYAGC sur le territoire, les résultats sont préoccupants.

Les pluies relativement abondantes durant le début de l’hiver ont permis d’assurer un écoulement suffisant jusqu’au printemps. Cependant, depuis le mois de mars, l’absence de pluie a conduit à une diminution importante des débits.

Actuellement, les débits mesurés à la fin du mois d’avril sont comparables aux débits des plus basses eaux estivales de l’année précédente. Les écoulements sur les parties amont des cours d’eau sont critiques et certains linéaires sont déjà en assecs, notamment sur le ruisseau de la Carte.

Sur la Gartempe, à la station de suivi des écoulements de Montmorillon, le débit à la fin du mois d’avril correspond au débit moyen d’un mois de Juillet. Ce qui pose question quant à l’été qui se profile.

Une qualité de l’eau plutôt dégradée

La campagne de suivi de la physico-chimie de l’eau suit son cours. Les premiers résultats démontrent que la qualité de l’eau est relativement impactée par les activités humaines. Les concentrations en nitrates sont assez importantes sur tout le territoire et le dysfonctionnement de certaines stations de traitement des eaux usées est aussi notable.

Ces apports en ressources nutritives (azote, phosphore) couplés à des faibles niveaux d’eau facilitent l’apparition d’algues filamenteuses qui envahissent le milieu. Le développement de la vie aquatique et les activités liées à la rivière comme l’abreuvement du bétail, sont alors compromises.

Publication de la seconde Newsletter du CT Gartempe et Creuse 2020-2022

Le SYAGC a signé en 2020 le Contrat Territorial (CT) Gartempe et Creuse 2020-2022 avec 8 autres partenaires. Le programme d’actions de ce CT vise à restaurer le bon état écologique des cours d’eau du territoire imposé par la Directive Cadre sur l’Eau.

Les maitres d’ouvrages ont décidé de réaliser chaque année une newsletter afin d’informer les usagers et les habitants du territoire de l’avancée des différentes thématiques traitées dans le CT.

La seconde Newsletter du CT Gartempe et Creuse est désormais disponible. Vous pouvez la consulter en cliquant sur ce lien ou en téléchargeant ce document.

Nous vous souhaitons une bonne lecture.

Publication de la newsletter 2021 du SYAGC

La quatrième newsletter du SYAGC est maintenant disponible.

Ce document regroupe les opérations portées par le syndicat durant l’année 2020 et présente les actions qui seront mises en œuvre en 2021 sur le territoire.

Cette newsletter est consultable sur le site internet ou directement téléchargeable en cliquant sur le lien suivant.

Parution de la Newsletter 2020 du SYAGC

Le SYAGC réalise régulièrement une newsletter à destination de ses partenaires et des habitants du territoire. Ce document présente l’intégralité des actions que le SYAGC s’est engagé à mener dans sur la période 2020-2022.

Cette synthèse est accessible dans les documents à télécharger ou est consultable en cliquant sur le lien suivant.

Bulletin d’information 2013 – affluents Creuse

Le Syndicat Intercommunal d’Aménagement de la Gartempe est composé des communautés de communes du Montmorillonnais et des Vals de Gartempe et Creuse regroupant 14 communes riveraines de la Gartempe dans le département de la Vienne et de 5 communes riveraines de la Plate, la Luire, le Gué de la Reine et le Montant.

Le SIAG s’est engagé en 2008 dans un Contrat de Restauration Entretien (CRE) avec l’Agence de l’Eau Loire Bretagne sur La Luire, Le Montant, La Plate et le Gué de la Reine.
Le CRE prévoit un programme de restauration et d’entretien comprenant 65 Km de cours d’eau réparti sur cinq tranches de travaux de 2008 à 2012.

Bulletin d’information 2012

Le Syndicat Intercommunal d’Aménagement de la Gartempe est composé des communautés de communes du Montmorillonnais et des Vals de Gartempe et Creuse regroupant 14 communes riveraines de la Gartempe dans le département de la Vienne et de 5 communes riveraines de la Plate, la Luire, le Gué de la Reine et le Montant.

Le SIAG travaille actuellement à la mise en place d’un Contrat Territorial Milieux Aquatiques (CTMA) en partenariat avec l’Agence de l’Eau Loire Bretagne.

La Gartempe est une rivière classée comme axe à poissons grands migrateurs. A ce titre l’ensemble des ouvrages constituant des obstacles à la remontée des migrateurs auraient dû être aménagés depuis 1991 par leur propriétaire.

De plus, la préservation ou le rétablissement de la libre circulation, (remontée ou dévalaison) sont indispensables au maintien et au retour des poissons migrateurs ainsi qu’au respect des objectifs visés par la Directive Européenne Cadre sur l’Eau de 2000.

Ainsi, le SIAG a lancé une étude sur les 10 ouvrages implantés sur la Gartempe dans le département de la Vienne jugés problématiques pour la continuité sédimentaire et piscicole.

Bulletin d’information 2012 – affluents Creuse

Le Syndicat Intercommunal d’Aménagement de la Gartempe est composé des communautés de communes du Montmorillonnais et des Vals de Gartempe et Creuse regroupant 14 communes riveraines de la Gartempe dans le département de la Vienne et de 5 communes riveraines de la Plate, la Luire, le Gué de la Reine et le Montant.

Le SIAG s’est engagé en 2008 dans un Contrat de Restauration Entretien (CRE) avec l’Agence de l’Eau Loire Bretagne sur La Luire, Le Montant, La Plate et le Gué de la Reine.
Le CRE prévoit un programme de restauration et d’entretien comprenant 65 Km de cours d’eau réparti sur cinq tranches de travaux de 2008 à 2012.

Bulletin d’information 2011

Le Syndicat Intercommunal d’Aménagement de la Gartempe est composé des communautés de communes du Montmorillonnais et des Vals de Gartempe et Creuse regroupant 14 communes riveraines de la Gartempe dans le département de la Vienne et de 5 communes riveraines de la Plate, la Luire, le Gué de la Reine et le Montant.

Le SIAG travaille actuellement à la mise en place d’un Contrat Territorial Milieux Aquatiques (CTMA) en partenariat avec l’Agence de l’Eau Loire Bretagne.

Ce contrat d’une durée de 5 ans devra comporter des actions d’entretien de la végétation, des travaux de protection de berges, de lutte contre les espèces invasives et des actions sur les ouvrages pour restaurer la continuité piscicole et sédimentaire.

entretien des berges

Le souci est d’aménager et d’assurer le franchissement des différents ouvrages par les poissons migrateurs tout en pérennisant les activités économiques et touristiques existantes.